DEMATERIALISATION

dématérialisation

DÉMATÉRIALISATION

PANIQUE DANS LA PROFESSION

Quoiqu’en disent nos responsables tout ne va pas bien dans le monde de la dématérialisation. Voilà qu’un système qui devait faciliter la vie à tous, administration, public et écoles de conduite, se transforme en cauchemar pour tous.

Une des conséquences de la défaillance de l’ANTS (qu’attend son président pour démissionner ?) c’est de mettre les écoles de conduite en grande difficulté économique. En effet les dossiers ne pouvant être enregistrés les formations ne peuvent plus se faire. Dans certains départements les écoles de conduite remboursent les élèves, les agressions verbales se multiplient en attendant sans doute, un jour, une agression physique que personne en souhaite mais qui est à redouter.

Pour pouvoir travailler et pour assurer à leurs clients le meilleur service possible, les écoles de conduite réalisent pour leurs élèves les démarches d’enregistrement des dossiers. Elles y passent énormément de temps et trop souvent sans résultat. Les exploitants d’écoles de conduite ont toujours eu le sens du service et ils le prouvent en ce moment en faisant le maximum pour leurs élèves, certains y consacrent leurs soirées voir même leur dimanche.

Cela est très bien, toutefois je ne suis pas certain que le public ait pris la mesure de l’effort accompli par les écoles de conduite. Ce qui m’amène à penser qu’il n’est peut-être pas opportun de rendre ce service.
En effet nous sommes des prestataires de services et je crains que les clients nous rendent responsables de l’impossibilité d’enregistrer leurs dossiers. Ainsi, comme cela a souvent été le cas l’école de conduite portera un chapeau qui n’est pas le sien. Décidément cette profession semble vouée à faire en permanence le tampon entre l’Administration et le public, ceci avec une considération minimale de la part à la fois de l’Administration et du public.

On voudrait nous faire croire que tout va s’arranger dans quelques semaines. Sincèrement je n’en crois pas un mot. Il semble d’ailleurs que la pratique de la langue de bois rende sourd ceux qui en abuse….

De plus, dans la situation économique actuelle extrêmement difficile, pouvons-nous attendre quelques semaines ? Certainement pas.

Il faut donc agir et agir vite. Je pense qu’il est temps et même urgent, de lancer des manifestations, lesquelles auront pour but d’alerter l’opinion public via la médiatisation. Les médias en on déjà parler mais il en faut plus encore.

Nous le savons tous les gouvernants, les fonctionnaires n’aiment pas que les médias parlent des es problèmes, voilà une bonne raison pour agir.

N’est-il pas temps de se plaindre ?

 

 

 

 

1 commentaire sur “DEMATERIALISATION

  1. Bonjour Philippe,

    Entièment d’accord avec ce coup de gueule. Tu as d’ailleurs été destinataire, en copie, d’un de mes courriels, dont j’ai joint un extrait ci-dessous, à des parents peu compréhensifs.
    Manifestement ils ont dû lire la constitution du 4 octobre 1958 jointe au mail…. Mais c’est inadmissible d’en arriver là . Amitiés syndicales
    ———– extrait ——–
    « Enfin, si vous n’êtes pas satisfait(e) écrivez à :
    - M Macron, président de la république et responsable selon l’article 5 de la Constitution du 4 octobre 1958 de la bonne marche des institutions ;
    ARTICLE 5. Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État. »

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>