DANGER GRAVE ET IMMINENT !

danger grave et imminent

DANGER GRAVE ET IMMINENT

Les français ont choisi, ils ont élu Emmanuel MACRON président de la république. Il n’y a pas de commentaire à faire sur ce choix qui est le choix du peuple français.

Mais notre profession connait trop monsieur MACRON pour savoir que ses intentions envers les professions réglementées ne présagent rien de bon pour nos entreprises.

Sa volonté d’une Europe encore plus fédérale, implique de suivre les directives de l’UE qui demande à la France de déréglementer les professions qui le sont. Libre concurrence pour baisser les prix et redonner du pouvoir d’achat au peuple. Mais une baisse des prix sans baisse des charges cela revient à paupériser les professionnels. Monsieur MACRON l’a déjà dit il préfère avoir des travailleurs qui gagnent 500€ que des chômeurs….

D’ailleurs monsieur MACRON pense à nous puisqu’il propose d’accorder le chômage aux chefs d’entreprises.

Mais les chefs d’entreprises que nous sommes n’attendent pas de droits aux chômage mais de pouvoir garder leur entreprise.

Il y a fort à parier que nous allons très vite être confrontés à l’Ubérisation brutale de notre profession. Avec un discours bien ficelé pour que le peuple non seulement l’accepte mais en redemande. Discours dans lequel il sera fait abstraction que les plateformes ne vivent que grâce à de généreux donateurs et que leur nouvelle économie n’a rien de rentable, qu’il ne s’agit que d’une bulle financière dont le seul objectif est de détruire la profession pour s’accaparer le marché et ensuite faire remonter les prix pour revendre la start up au prix fort.

Je dis bien Ubérisation brutale car si cela se passe comme pour les frais d’accompagnement il n’y a aura aucune concertation, le passage se fera de force et il faudra y répondre par la force. Par la force de manifestations immenses et sans limite de temps.

Ne nous égarons pas, ne nous faisons aucune illusion, le discours sur la sécurité routière sera inaudible. Il faudra nous battre sur d’autres terrains tel que la destruction du salariat, tel que le lien social et le maillage du territoire, tel que la protection du consommateur…

Il n’y a plus tortiller, il n’y a plus à disserter, le moment arrive de l’engagement et de l’action.

Rien n’est jamais perdu d’avance, l’espoir doit demeurer et la volonté doit être forte.

Ne doutez pas que face à la situation que nous pouvons légitimement estimer de grave, vos syndicats sauront faire fi de leurs divergences et sauront mener le combat côte à côte.

L’UNIC n’a jamais failli lorsque il a été nécessaire de mener des combats importants. Même si l’UNIC a toujours été pour des réformes l’UNIC n’a jamais souhaité l’Ubérisation de la profession et ce combat l’UNIC le mènera de toutes ses forces.

Il faudra que la profession soit unit, déterminée, prête à se battre jusqu’au bout du bout, il ne devra manquer aucune voiture, aucun camion, aucune moto, nous devrons être immensément forts et nous le pourrons si nous sommes tous ensemble.

L’heure n’est pas à monter des groupes indépendants qui ont bien souvent de bonnes intentions mais qui ne sont pas représentatifs.

Ce sont les syndicats qui seront en première ligne, l’heure n’est pas à la division ou aux initiatives isolées, l’heure est au rassemblement.

J’invite tous ceux qui ont fédéré des petits groupes de professionnels à rejoindre les syndicats pour y apporter leur volonté d’agir. J’invite tous les professionnels à rejoindre massivement les syndicats.

En adhérant massivement vous donnerez de la force à vos représentants et de la légitimité.

Rappelons-nous le combat de l’UNIC à Poitiers contre madame Royale qui voulait mettre le code dans les lycées, l’UNIC l’a fait plier grâce à vous, grâce à tous ceux qui nous avait rejoint.

Le combat qui nous attend est d’une toute autre ampleur mais il n’est pas perdu d’avance. rejoignez l’UNIC pour cette lutte essentielle.

Il ne s’agit de rien d’autre que de notre survie.

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>