DÉCRYPTAGE, ECOUTEZ BIEN !

grandes oreilles

IL FAUT COMPRENDRE LE DISCOURS DE NOS POLITICIENS

 

Ces gens là ne parlent pas comme nous, ils emploient un langage feutré plein de bienveillance, mais en fait les mots ne sont là que pour cacher des volontés peu plaisantes.

En fait le langage est organisé pour ne déplaire à personne.

Mais parfois le discours se veut abscons pour donner de l’importance à l’orateur, par exemple dans un colloque sur la sécurité routière un haut fonctionnaire dit : « il y a des creusets de vies à gagner dans les inter-distances. » Une dame à côté de moi me dit « ça doit-être important, qu’est-ce que ça veut dire ? », je lui répond « ça veut dire qu’il faut garder des distances de sécurité. » La dame à ben rit.

Alors, voilà comment je comprends les choses. Quelques exemples :

On ne dit plus : le code du travail est trop compliqué, trop volumineux.

On dit : il faut supprimer les freins à l’embauche. Voilà comme cela on peut s’attaquer au code du travail car le grand public comprend que ce qui est fait c’est pour créer des emplois, donc c’est bien.

Pour notre profession, voilà comment je comprends ce que dit madame DUMAS :

On ne dit plus : ll faut déréglementer et le permis est trop cher

On dit : il faut rendre accessible

On ne dit plus : On ne dit plus candidat libre

On dit : on va désintermédiatiser. Voilà un nouveau mot énarquien, pour dire on va vous enlever vos places d’examens.

On ne dit plus : ubérisation

On dit : il faut un traitement égalitaire de tous les acteurs. Effectivement ça passe mieux.

Ce ne sont que quelques exemples qui montrent la perversité du langage de nos gouvernants, ce n’est pas nouveau mais franchement ça ne s’arrange pas.

Alors ne vous fiez pas aux mots cherchez ce qu’il y a derrière.

On voit donc que derrière les jolis mots employés par madame DUMAS l’intention est désastreuse pour la profession.

Nous devons donc construire un langage qui démonte les intentions du gouvernement sans se mettre à dos le public.

L’Ubérisation fait peur il faut argumenter là dessus.

 

 

 

 

 

 

10 comments on “DÉCRYPTAGE, ECOUTEZ BIEN !

  1. C’est la technocratie à l’état pur.
    ça fait un bout de temps que je pense qu’on est dirigé par des cons et effectivement ça ne s’arrange pas. le rapport Dumas en est un exemple, c’est consternant d’incompétence d’amateurisme et j’en passe.
    Quand on pense que dans tous les domaines c’est comme ça il y a de quoi s’inquiéter pour l’avenir de notre pays.
    face à des cons il n’y a qu’une solution: c’est bien les emmerder. alors voilà ce que je propose: faire la grève de présentation aux examens. si c’est suivi par une majorité d’entre nous, soyez sûr qu’ils réagiront très vite.

      • En effet seule une grève générale de présentation a l’EPB ou le blocage des centres d’examens « pourraît » faire revenir ces pseudos responsables sur certaines de leurs décisions.Pour ma part je considère que la messe est dite quant à l’avenir de notre métier.Ce qui est déplorable c’est que cette mort sur ordonnance a été programmée avec nos « chers » syndicats qui ont tout approuvé des le début . La preuve est que Monsieur.COLOMBANI n’arrivait pas à décrypter le langage politique. Dommage que ce n’est pas un fan de COLLUCHE.QUEL TRISTE CONSTAT?les pouvoirs publiques l’on bien compris.Ce qui nous arrive on le mérite,Les dindons c’est nous .Il faut reconnaître qu’on a rien fait pour mériter mieux .Tout bien pensé les incompétents c’est toute la profession.
        Mais le plus burlesque dans tout ça pour ne pas dire le drame car en effet c’est un véritable drame c’est qu’on s’aperçoit qu’on était représenté par des naifs qui croyaient à la parole politique sauf que maintenant ils arrivent à la décrypter .ils nous montrent même comment lire et ce qu’il faut comprendre et retenir .Heureusement que le ridicule ne tue pas.comment voulez-vous que l’on soient crédibles après de tels aveux?

    • Non pas con du tout ils travaillent simplement pour leur caste leurs amis les riches ,,les spéculateurs rien à fiche de nous ..Le principal c est le profit pour eux , on peut parler presque de delinquance en col blanc ..

  2. Nos gouvernants ne sont pas uniquement des gens hors sol et incompétents, ils n’ont pas la qualité première qu’exige leur profession, c’est à dire : la bienveillance …
    toutes les mesures prisent sont là pour satisfaire les privilégiés qui dirigent ce pays, elles sont à l’encontre du bon sens, de la sécurité, de l’emploi .
    Alors que faire face à ça ?
    Simple, restons mobilisés et confiants, nous sommes plus nombreux qu’eux et seul l’unité fera la force du mouvement c’est notre cheval de bataille.
    Par contre une attention toute particulière à la communication du grand public doit être mener de front pour deglinguer leur propagande verbale.

  3. Merci pour le décryptage,
    Effectivement, nous rencontrons tantôt de l’incompétence de nos Ministres, tantôt de la manœuvre électorale pour ce faire mousser auprès du grand Public. N’oublions pas que notre profession souffre d’une sale réputation qui nous coûte. De mon côté, je prone l’amour du travail bien fait, l’ARTISANAT à la Française, le savoir faire. Par contre je ne suis pas d’accord avec Patrick Richard qui veut faire la grève de présentation aux examens. Sur le centre de Rosny en région parisienne quelques auto-écoles ont fait ça la semaine passé et sur PRINTEL, nous avons reçu le message de la répartition nous expliquant qu’à cause de ce blocage, toutes les dates d’examen seraient repoussés. Le gouvernement est clairement pour les plates formes Internet tel que ORNIKAR et En voiture Simone 2, mais le public que je reçois n’est pas dupe. Oui, les plates formes cassent le marché en effectuant des campagnes de pub dans le métro Parisien et dans les médias ou certains de mes élèves me rapportent qu’ ORNIKAR se vante d’être 10 fois moins chère qu’une auto-école traditionnelle. Il va falloir se battre et suivre les précieuses recommandation de Philippe Colombani que je salue au passage. Jean Bourdiaux Auto-école Liège 75008 Paris

  4. Chers confrères,
    Les petits boulangers ont eu peur de disparaître lorsque les grande surface ce sont mis à vendre du pains. Qu en est il 20 ans plus tard, La petite boulangerie du quartier qui fait du bon pain travaille davantage qu avant. En tout état de cause il y aura quelques dommage causé par ces plateformes mais qui va bosser pour eux ? Les enseignants que nous ne voulons pas, de ce fait découlera des problèmes à gérer et toute leur pub ne fera pas le poids face à la rumeur.
    Restez concentré sur votre travail c est tout ce que je vous recommande.
    Cdt

Répondre à colombani Annuler

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>