PERMIS GO EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE !

redressement judiciaire

LA START UP PERMIS GO S’EST MISE EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE LE 5 AVRIL 2017

L’économie disruptive se serait-elle disruptée elle même ?

Voici donc que l’on apprend que faute d’avoir réussi à lever des fonds cette start up  n’arrive plus à boucler son budget.

Cela pose de nombreuses questions. A commencer par la rentabilité de cette entreprise qui a tout basé sur les tarifs low cost . De vrais petits entrepreneurs sortis tout droit d’une école de commerce, ils allaient révolutionner la formation du conducteur en pratiquant des prix défiants toute concurrence.

Les responsables de cette entreprise  annoncent qu’ils cherchent un repreneur, qu’arrivera-t-il s’ils n’en trouvent pas ?

Si des élèves ont payé d’avance seront-ils remboursés ? Où est passé l’argent des élèves qui n’ont pas encore consommé ce qu’ils ont payé ?

Que dit la DDGCRF sur ce dossier, elle si prompte à contrôler les écoles de conduite devrait aller illico presto contrôler ce qui se passe dans cette entreprise. La DDGCRF doit protéger les élèves.

Que va faire le gouvernement pour protéger les élèves ?

Que vont dire les médias qui ,n’ont eu de cesse de nous vendre ces nouveaux acteurs ?

J’invite toutes les écoles de conduite à faire savoir qu’un énorme scandale est sans doute en préparation, que des milliers d’élèves risquent de perdre leur argent.

Il faut prévenir ces jeunes des risques qu’ils encourent.

Cette société va-t-elle continuer à inscrire dans la situation actuelle ?

A suivre.

13 comments on “PERMIS GO EN REDRESSEMENT JUDICIAIRE !

  1. Bonjour.

    Le cas permigo est particulier. C’est une auto hybride. Une auto école en ligne qui a multiplié les locaux avec un agrément par établissement et qui a voulu faire les mêmes tarifs que les auto écoles type Ornikar, lepermislibre et envoituresimone qui eux n’ont qu’un seul local et pas de salariés moniteurs. Difficile pour permigo de gagner de l’argent en proposant 699€ les 20h en ayant des salariés. C’est là qu’on voit que les auto écoles qui n’ont que des moniteurs indépendants et un seul local font de la concurrence déloyale car elles n’ont pas les charges des auto écoles classiques.

  2. Ça montre surtout à quel point ces gens issus d’école de commerce savent gérer. .
    Le problème c’est qu’ils déstabilisent un marché déjà fragile et ancre ans l’esprit des gens que le permis est cher.
    La formation est donc devaluée, les élèves la prennent par dessus la jambe, les établissements ferment, bref, que du bonheur…

  3. Bonjour, le low-cost est mort , mon auto-école offre une machine à calculer à tous les créateurs de start-up et aux écoles de commerce. Dans l’Hérault une guerre des prix fait rage, déclenchée par un grand groupe qui prend exemple sur…. Permigo…..

  4. bonjour, le vrai probleme c’est qu on incombe sans arret dans ce pays la faute au autre car si l’eleve n’a pas son permis c’est le moniteur qui est nul et l’auto ecole trop chere ,ou l’inspecteur un enfoiré mais jamais la faute de l’eleve car les parents les mettent sur un pied d’estale et c’est jamais leur faute
    Donc je vais etre dur mais un bourricot,on en fera jamais un cheval de course
    On peu pas avoir avoir une societe avec que des medecins et des ingenieurs et on peu pas avoir tout les eleves prets a 20 heures de conduite

  5. Vu que les médias n’ont pas fait écho aux redressement judiciaire de permigo et à la baisse de capital d’Ornikar, je pense qu’il est temps d’utiliser les mêmes armes degueulasses que c’est co****ds. Inondons les réseaux sociaux avec l’article de presse relatant les problèmes de permigo et Ornikar. Si l’info est massivement diffusée on peut espérer créer un mouvement de panique, le retrait des dossiers en masse, ce qui précipiterait la chute de permigo et rendrait l’entreprise invendable. L’impossibilité de remboursement créerait un scandale sans précédent qui ferait réfléchir

    • Finalement Permigo a été repris par le groupe Arcan, les élèves conservent leurs droits, le modèle hybride de cette auto école est maintenu (moniteurs salariés mais auto école en ligne).

      Je suis déçu des commentaires de certaines personnes qui souhaitaient la chute de Permigo sans penser au fait que la plupart des élèves de Permigo ont moins de 25 ans et payent leur permis eux-même et qu’ils sont autonomes dans leur formation.
      Une faillite de Permigo leur aurait fait perdre leur argent alors que les jeunes sont loin d’être riches.

      • Ce que vous appelez le modèle hybride est illégal. Je comprends votre empathie pour les jeunes mais personne ne peut accepter que perdure une concurrence déloyale qui ne respecte pas les règles d’une profession. Cela vaut pour toutes les professions. D’ailleurs le groupe ARCAN annonce déjà qu’il va fermer les bureaux, ils n’auront donc plus d’agrément et seront encore plus dans l’illégalité, ce qui va forcément poser un problème.
        Aucune profession ne peut tolérer une concurrence qui ne respecte pas les règles.
        Si la concurrence déloyale se développe encore plus, ce sont des centaines d’entreprises qui mettront la clé sous la porte, avec à la clé des licenciements et là aussi des élèves qui se retrouveront à la rue.

        • Bonjour,

          Jusqu’à la reprise de Permigo, l’entreprise était la seule auto-école en ligne légale puisqu’elle avait des bureaux dans plusieurs villes avec un agrément préfectoral et que ses moniteurs étaient salariés.
          Le groupe ARCAN va fermer une partie des bureaux mais dans les villes où les bureaux seront maintenus leur activité restera légale. Le problème ce sera les moniteurs exerçant des des villes sans bureaux agrémenté, là ce sera illégal.

          Bonne journée

          • Nous verrons bien s’ils ferment seulement une partie des bureaux. Vous m’avez semblé avoir de l’empathie pour les élèves qui risquaient de perdre leur argent. Mais dans ce cas n’êtes vous pas choqué par le fait qu’une entreprise encaisse l’argent, ne fasse pas le travail tout en utilisant l’argent et en final fasse faillite ? Cela ne démontre-t-il pas que leurs tarifs sont trop bas pour espérer être rentable ? C’est un système de gestion à la cavalerie qui est normalement interdit.

            Ornikar ne fait pas mieux, comme toutes ces écoles qui se disent modernes. Si c’est cela la modernité…

  6. Colombani, Votre agressivité n’a d’égal que votre ignorance. Sachez que la base des modèles low cost est le volume. L’entreprise sera donc déficitaire avant d’avoir un volume suffisant.

    Prenez par exemple Amazon, il lui a fallu 8 ans avant de pouvoir faire du bénéfice. Et je vous assure, les commandes que vous passez son parfaitement légales et l’étaient bien lors de leur période « payback » (avant d’être rentable).

    Je comprends néanmoins vos angoisses car je pense vous faites partie de ce que l’on pourrait appeler les auto-écoles traditionnelles.

    La crise financière de 2008 est hélas bien née de ces nouveaux modèles, mais Colombani, vous découvrirai que l’on arrête difficilement le progrès que vous-même vous soutenez dans bon nombre de vos consommations par exemple vos produits achetés provenant de Chine très déloyales si l’on croit le président Trump.

    Ehh ! oui nous sommes bien dans un monde en course effrénée ou l’environnement paye un prix fort. Entre progrès et destruction la ligne est bien infime. Cependant, le problème n’est pas là ou vous vous évertuez…

    Rechercher plutôt comment vous pourrez utiliser le progrès… au lieu de vous y opposer…

    Prenez Kodak vous devez le connaitre, du numéro 1 en photo (argentique), ayant eux-mêmes inventé le numérique. Ils ont été balayés de l’existence en quelques mois pour ne pas y avoir cru… Quel désastre !!!! et quelle stupidité !!!
    De grâce, ne faites pas la même erreur.

    Là où je vous rejoins, c’est qu’il nous faudra bien un jour trouver des modèles d’innovation « apaisés »… mais hélas nous en sommes bien loin et tout le monde à part comme vous les intéressés direct, s’en fout… !

    Tenez, je crois que j’inscrirai bien mon fils demain à PermisGo… No risk no reward… comme disent ces « bloody English ».
    Très cordialement,
    EZ

    • Monsieur,

      Merci d’éclairer ma lanterne avec des informations que je connaissais déjà, je vous en suis reconnaissant. je ne vous connais pas et donc je dis bien « monsieur, car je vous respect même si nous n’avons pas la même vision. Notez que mettre un nom sans le précéder de « monsieur » est le contraire de la politesse et du respect.

      pour ce qui est des comparaisons que vous faites, permettez moi de penser que nous sommes là sur des produits totalement différents et que de trouver de la rentabilité en vendant des produits marchands tels que des stylos et autres livres ou DVD n’a rien à voir avec vendre des leçons de conduite. Vous pouvez multiplier le nombre d’élèves il faudra toujours un enseignant à chaque heure, le seul point sur lequel des économies d’échelle peuvent être faites c’est sur la formation théorique.

      Pour le reste, merci des leçons que vous distribuez en la matière, mais je ne crois pas en avoir besoin. Quant à l’avenir de la profession et à son utilisation du progrès je me permettrais de vous dire que je sais quoi en faire et quoi en penser.

      Allez donc inscrire votre fils chez PermiGo et bon vent à vous.

      Cordialement

      PS : je n’ai pas pour habitude de valider des post anonymes, donc la prochaine fois identifiez-vous par votre nom, votre prénom.

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>