STOP AU BASHING AUTO-ECOLES

padamalgam-150mg

L’enquête UFC QUE CHOSIR, que dis-je l’enquête je devrai dire le brûlot, sur notre profession n’était pas encore publique que les médias entraient en ébullition. Pensez-vous cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu quelques saloperies à sortir sur les auto-écoles, alors là ils étaient servis, ils allaient pouvoir se déchainer.

Ainsi la veille de la publication de l’enquête une journaliste de M6 Haute-Savoie m’appelait pour me demander pourquoi les prix sont plus élevés dans ce département et surtout, comment je l’explique. Et qu’est-ce que j’en sais moi ? J’ai refusé de répondre à ce genre de question. Elle me demande alors si je peux lui donner des noms de collègues qui pourraient lui parler. Je lui ai gentiment expliqué que ceux que je connais ne veulent plus parler aux journalistes car ces derniers font toujours des reportages à charge contre nous. Vexée elle m’a remercié pour mon accueil chaleureux, ce à quoi je lui ai répondu que c’était avec plaisir.

J’ai, ensuite, lu l’enquête en question et cela m’amène à quelques réflexions sur le traitement de l’information par les grands médias.

Ces grands médias grands pourvoyeurs de « padamalgam » dès qu’ils le peuvent, mais il semble que le « padamalgam » ne soit pas utilisable en toute circonstance. Ainsi pour notre profession il n’est clairement pas prescrit. En fait le « padamalgam » ne se trouve pas dans le commerce il est diffusé, entre autres, par les grands médias qui ne l’emploi que dans des circonstances précises et sur des sujets sensibles. Pour notre cas ils ne l’utilisent pas ce qui leur permet de se lâcher sans réserve.

Ainsi si je dis que tous les journalistes sont des incapables, je fais un amalgame, mais comme je ne le pense pas je ne le dis pas. Inversement, connaissant trois ou quatre, journalistes objectifs, je ne dis pas qu’ils le sont tous. Car voyez-vous je ne veux pas faire d’amalgame. Ouf je vais en reprendre une boîte de 1000mg.

Tout cela pour dire que je me pose quand même la question sur l’amalgame constant qui est fait dans notre cas et donc sur l’objectivité de l’information diffusée par de soient disant journalistes qui ne sont en fait que des vecteurs de lobbies et d’idéologie dogmatique. Ils sont en fait les valets du politiquement correct qui, dans notre cas, se veut la pensée unique qui défend les défavorisés face aux méchantes écoles de conduite qui vendent leurs services trop chers.

Par exemple, il y a quelques années, je reçois une équipe de M6 pour Zone Interdite. Équipe qui fait un grand reportage sur la profession. Ils sont avenants sympathiques et surtout ils me racontent qu’ils ont rencontré des professionnels formidables qui font un super boulot. Ils me parlent d’une collègue sur Marseille  qui fait des supers cours de code, en plus je la connais (salut Rina), naïvement je me dis « ils vont parler de nous en bien. » J’étais encore naïf et con, mais je me soigne, promis. En fait l’émission n’a montré que des dérives et des professionnels aux pratiques dégueulasses. Rien sur les formidables professionnels !

Ils avaient sans doute oublié leur boîte de « padmalgam », ce doit-être ça.

Et que dire de ce journaliste qui a suivi le procès Ornikar et qui a voulu faire un article sur notre victoire, il m’a rappelé en me disant qu’il était désolé, que le rédacteur en chef n’en voulait pas car trop en faveur des écoles de conduite. Il me confiait son désarroi sur le fait que notre profession n’est pas en odeur de sainteté dans les rédactions. Information de qualité disent-ils dans leur charte, « la notion d’urgence dans la diffusion d’une information ne doit pas l’emporter sur le sérieux de l’enquête…« , je crois que bon nombre d’entre eux devraient relire leur charte.

Je pense aussi à ce journaliste à qui j’expliquais dernièrement, qu’à force de faire du bashing auto-écoles beaucoup d’entre nous quitterons la profession et qu’un jour il n’y aura plus d’auto-écoles mais que c’est peut-être le but recherché. Sa réponse fût surprenante, je cite « mais vous avez un rôle sociétal très important et nous avons besoin de votre profession. » Dont acte Monsieur. Le problème c’est que personne ne le dit et surtout que je n’ai plus de nouvelle de ce journaliste. Sans doute bloqué par son rédacteur en chef qui doit lui reprocher d’être trop favorable aux auto-écoles. Ah la liberté du journaliste…

Mais qu’avons-nous donc fait pour subir un tel traitement ?

Rien, nous n’avons rien fait. Tout vient du fait que certains groupes qui se veulent bien pensants considèrent que passer le permis devrait être gratuit et que c’est une corvée. Oui c’est sans doute dans ces sphères de la bien bienpensance que cela se passe. Tient en voilà un qui trouvait ça cher et  n’avait sans doute pas le temps. Attention pas d’amalgame il s’agit d’un cas isolé, juste un bobo qui a dérapé et qui regrette. C’est pas de sa faute si le permis est cher et qu’en plus il faut passer un examen, franchement il n’a pas le temps.

PAS D’AMALGAME !

Car c’est bien ce que vous faites vous les médias et UFC aussi d’ailleurs. N’ayant pas l’intention de passer en revue toute la diarrhée UFC (elle fait 55 pages) je ne prendrai que deux exemples :

Titre : « un respect de la réglementation trop aléatoire »

  • vérification de l’affichage d’un forfait

Graphique : 79,5% affichent un forfait.

Tout le reste du texte est subjectif selon ce que voudrait UFC, je cite « …nous n’avons pas considéré qu’il s’agissait d’une infraction à la réglementation puisqu’en théorie rien n’oblige une auto-école à proposer des forfaits,Ensuite car lorsque la présence d’un forfait était constatable, rien ne garantissait qu’il s’agissait bien du plus pratiqué.  … »

En un mot ils voudraient bien que nous ayons tous des forfaits. Extrait de la conclusion : « … les forfaits à afficher (et donc à obligatoirement pratiquer) pourraient être le forfait de base de 20 heures en conduite… »

  • Frais de changement d’auto-école

Graphique : 89,6% ne demandent pas de frais.

Conclusion d’UFC : En conséquence, l’UFC-Que Choisir demande une évolution législative plafonnant l’application des frais de dédit à hauteur des frais de dossier pratiqués par les auto-écoles.  

Voilà, pour 10% on pénalise 90%. Chacun jugera.

J’en resterai là, car l’étude dans son ensemble n’est qu’une longue logorrhée partisane dont le seul objectif est de démolir une profession.

Je conclurai en disant que, malgré tout ce que pensent ou veulent nous faire penser ceux qui se prennent pour des journalistes et/ou des élites, nos élèves nous apprécient bien plus qu’ils ne le disent et c’est bien cela qui compte. D’ailleurs si je ne me trompe pas le groupe ECF a fait réaliser un sondage en 2015; sondage qui démontre que les écoles de conduite sont bien plus appréciées que ne le disent ceux qui se livrent au bashing de notre profession. N’étant pas en possession de ce sondage je ne peux le mettre en téléchargement, mais il existe et il nous est largement favorable.

Alors journalistes ? Tous pourris ? Non non pas d’amalgame !

Le malheur, le scandale est à votre profession ce qu’est un cadavre au vautour, c’est votre moteur pour exister, le positif ne vous intéresse pas car il ne fait pas le buzz. Vous êtes une espèce de charognards qui se repait du scandale. Enfin pas tous. Pas d’amalgame !

4 comments on “STOP AU BASHING AUTO-ECOLES

  1. Je suis d’accord avec vous. Contacté par M6 le 20 septembre, j’ai accepté de répondre à la journaliste tant elle semblait être « Honnête » . 1 heure 30 d’interview pour 20 secondes de passage à l’antenne.et bien sur aucun de mes propos anti- amalgames présents à l’antenne. Je pense que nous allons devoir, nous créer notre propre chaîne, avec nos propres reporters. Nous savons que les journalistes détiennent le pouvoir il faut continuer à se battre. Yves

  2. Bonjour ..oui le journaliste suit sa direction qui suit son investisseur ..Il ne faut que compter sur soi meme etre unis informer le public ..Sinon on va etre avec de plus en plus d accidents de tués ,de blessés etc..Je dis cele à des collègues la plupart me regarde drolement se disent il exagère et attendent les bras croisés ..On verra l avenir mais on est mal parti j en ai bien peur ..Bon courage a tous ..Une pensée pour les collegues qui se sont retrouvés licencié , aux auto ecoles en faillite ..Mais bon rien n est jamais grave comme disent certains collegues tout va bien Mme la Marquise ..BYE

  3. Dernier exemple action des auto ecoles au Mans lundi dernier converture des forains qui ont mis le feu à une caravane et se sont battus avec les CRS ..Auto ecoles qui manifeste meme jour meme ville pas un mot sur les chaines tv ..Pas assez spectaculaire surement ..Faut faire quoi s immoler devant la Prefecture ?

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>