LES AS DE LA NOUVELLE ECONOMIE

bureau des rêves

L’AUTO-ECOLE VIRTUELLE 

UNE ECONOMIE NOUVELLE 

 

L’auto-école virtuelle serait l’avenir de l’apprentissage de la conduite, les écoles de conduite classiques n’ont qu’à bien se tenir nul autre chemin ne serait possible. Enfin ça c’est ce que les politiques et les médias veulent nous vendre.

Tout est bon pour laver les cerveaux du peuple qui se laisse conditionner par des informations superficielles et partisanes.

Ainsi la France serait bloquée par des corporatismes ringards qui refusent le monde moderne. Que n’a-t-on pas entendu sur les écoles de conduite !

Les élèves y apprendraient le code au fond de sous-sols obscurs et humides, nous utiliserions des outils d’un autre âge, rendez-vous compte que nous utilisons encore des dvd !

Mais surtout nous serions trop chers ! 

Oui nous sommes trop chers, enfin c’est ce que disent nos politiques démagos (les mêmes qui votent les taxes, les impôts etc), les médias et en final le peuple qui ne réfléchit plus.

Nous sommes donc des profiteurs qui se gavent sur le dos des jeunes pour nous en foutre plein les fouilles. Oui mais là ça pose un problème, car s’en foutre plein les fouilles pour gagner 1800€/mois en travaillant 220 heures (voir rapport de l’IGF sur les professions réglementées) c’est pas vraiment se gaver et je voudrais bien savoir combien de français accepteraient de telles conditions.

Et surtout si c’est cher c’est bien du fait du coût du travail et des multiples taxes, impôts et charges qui pèsent sur nos entreprises. Ce n’est pas nous, nos revenus, qui coûtons cher. Mais ça on ne le dit pas.

Il faut donc changer cela et faire que le permis coûte moins cher. Au diable les écoles de conduite ringardes qui empêchent la France d’avancer et qui bloquent les réformes.

Voilà que pour régler le problème, on nous présente la nouvelle économie qui réduit le prix par deux ! Des as de l’économie !

Nous avons donc vu arrivé des jeunes entrepreneurs dynamiques, toujours souriant, plein d’entrain et d’idées révolutionnaires. Internet monsieur, c’est l’avenir, c’est la modernité. On vous le dit grâce à eux le permis va coûter moins cher car ils ont trouvé La solution. Des as de l’économie.

C’est ainsi que nous avons vu arriver ORNIKAR, start up soutenu par messieurs  NIEL (patron de Free), GRANJON (patron de vente privée) et SIMONCINI (fondateur de Meetik), que du beau monde des vrais entrepreneurs qui ont réussi dans leur partie.et surtout des amis de nos chers gouvernants !

La société ORNIKAR n’a pas tardé à être suivie par En Voiture Simone.

Ces jeunes entrepreneurs  sans doute tout droit sortis d’écoles de commerce, ont donc un business modèle qui va tout changer. Et surtout nous pensons qu’ils savent compter, forcément pour gérer au mieux c’est la base.

02 JUIN 2016 COUP DE TONNERRE SUR LA NOUVELLE ECONOMIE

Lors de l’audience chez le JEX, Juge de l’Exécution des peines, devant lequel l’UNIC a assigné ORNIKAR pour faire valoir l’arrêt de la cour d’appel du 3 décembre 2015, la société ORNIKAR présente ses bilans au juge et nous les communique.

Quel n’est pas notre étonnement, les as de l’économie  ne seraient-ils que des bonimenteurs ?

 

 

 

 

 

Oui pire, car en fait ils vendent du vent, ne gagnent pas d’argent, ne paient pas de charges sociales, ne paient pas de TVA et se permettent de perdre des milliers d’euros.

bilan ornikar 1 190 976 € de pertes en deux ans !

Édifiant ! Normalement une entreprise qui fait de telles pertes devrait être en dépôt de bilan. Mais pas eux. Pourquoi ?

Vous avez bien lu. Les as de l’entrepreneuriat ne seraient donc que des Garcimore de l’économie. Mais surtout, il faut bien le reconnaître, des champions de la communication, du marketing et de l’enfumage.

Comment font-ils avec de telles pertes et un chiffre d’affaire dérisoire ? D’où tirent-ils leurs ressources ?

C’est simple, ils vivent certainement grâce au sponsoring de généreux donateurs qui les maintiennent sous perfusion en espérant capter, un jour, le marché de l’enseignement de la conduite au détriment des écoles de conduite.

Etre entrepreneur dans ces conditions avec l’argent des autres et sans doute des appuis politiques, faut reconnaître que ça aide.

Et qu’en est-il d’En Voiture Simone. société clone d’Ornikar, à laquelle le juge a dit « descendez Simone on est arrivé » ?

Et bien ils s’inquiètent d’avoir perdu le procès que l’UNIC leur a fait. Et que disent-ils, eux, des conséquences ?

Pour cela il faut lire l’article des échos.

Je cite : « Nous risquons de mettre la clé sous la porte car nous n’avons pas les moyens de rembourser tous les élèves »

Tient donc ! Mais alors où est donc passer l’argent des élèves ? J’en conclu que des élèves ont réglé d’avance des formations, que le travail n’est pas fait, mais que l’argent est déjà dépensé.

Cela s’appelle de la gestion à la cavalerie et c’est interdit. Ça s’appelle aussi la pyramide de Ponzzi et le système MADOFF, deux escrocs notoires qui ont fini en prison.

Ils ont raison, il ne sont pas comme les écoles de conduite, ils sont pires !

Conclusion

Les amis de monsieur MACRON sont de bien étranges entrepreneurs. Maintenant qu’ils sont face à la réalité ils en appellent à leur ami : « monsieur le ministre  légiférez d’urgence pour nous aider ».

Ce gouvernement va-t-il changer les règles juste pour sauver ses jeunes protégés et cela au détriment de toute une profession ?

C’est ce modèle économique que veut nous vendre notre ministre des finances ?

A suivre….

 PS : Faire de l’école de conduite sans agrément, c’est passible de sanctions pénales…

L’UNIC ira jusqu’au bout de toutes les procédures possibles….

11 comments on “LES AS DE LA NOUVELLE ECONOMIE

  1. Très bien Philippe le pire c’est que le Macron on va se le coltiner au prochain gouvernement c’est le Tapie Moderne casseur des emplois car c’est bien lui qui a toutes ces idées pour que l on ait tous un SMIC c’est cela l’ambition de la France une poignée de fils à papa bien en place qui se moque du monde d’ailleurs le premier d ‘entre eux ne se moquent pas des sans dents …….Vive la France moi qui toute ma vie j ai encouragé à voter en précisant que c’est un devoir de citoyen …..pff je crois plus à tous ces gens qui nous gouverne gauche droite tous les même

  2. Super article !!!!!!!
    Ça fait du bien de lire ces lignes, tu démontres par À + B que l’illusionniste quel qu’il soit n’est ni plus ni moins qu’un illusionniste !!!!
    Tu nous apportes un peu de soleil qui tarde à venir en ce début de juin !!!

    Merci

    JB

  3. Philippe,

    Je rejoint JB, super article, ça nous remonte le moral en ce début Juin morose. Malheureusement, je viens de voir sur le Net de nouveaux prétendants (Auto-école.net) qui si je ne m’abuse propose ni plus ni moins que du Lowcost. Nous devons donc restez vigilant. J’ajouterai par rapport aux autres témoignages que les médias ont aussi leurs responsabilité dans l’image donné des Auto-écoles.

    • C’est là votre seul argument ? Bien pauvre au demeurant ! Sans doute ne peut-on pas vous demander plus…
      J’oubliais vous ne lisez ce que vous souhaitez lire, « doit » dans votre post indique une obligation, mais si vous n’avez pas la liberté d’esprit de choisir ce que vous lisez, effectivement votre réponse est à la hauteur de ce que vous pouvez dire ou faire.
      Bien à vous

    • Nous n’avons pas les bilans de toutes ces entreprises. Il se trouve que Ornikar a produit son compte de résultat lors de l’audience chez le JEX.

  4. A priori, en voiture Simone repose sur le même système que toutes les plateformes de mise en relation.

    D’un point de vue comptable : le client est facturé par le prestataire (ici un prof), et la plateforme facture le prestataire (soit en tant que courtier, soit en tant que prestataire technique).

    D’un point de vue financier : le cash passe du client à la plateforme, qui ensuite donne sa part au prestataire (ça s’appelle de l’encaissement pour compte de tiers, et c’est légal si on a l’agrément ou si on passe par un acteur agréé comme Mango Pay).

    Si En voiture Simone n’a plus d’argent, c’est qu’elle a reversé la part due aux professeurs. Aucune pyramide de Ponzzi. Rien d’illégal.

    • Donc l’argent a été reversé aux enseignants avant même que les formations soient réalisées, c’est bien ce qu’ils disent. je persiste leur système est illégal car les enseignants indépendants sont interdits dans notre profession.

      • Que vous souteniez que le système est illégal parce que les chauffeurs indépendants sont interdits, c’est une chose. Mais les accuser de créer une pyramide de Ponzi sans connaître leur modèle de paiement ni de facturation, c’est peu rigoureux de votre part.

        D’autant plus que je viens de lire qu’EVS avait obtenu l’agrément nécessaire à l’emploi de travailleurs indépendants. Si c’est vrai, où est l’illégalité alors ?

        • Sur le système de gestion : ils disent eux mêmes ne pas pouvoir rembourser les clients, j’en déduis donc que les sommes encaissées ont été utilisées et le travail n’a pas été effectué, sinon pourquoi devoir rembourser ?
          Sur les indépendants ils sont interdits l’URSSAF le dit, l’arrêté du 8 janvier 2001 aussi même si ce n’est pas écrit textuellement.

          Sur l’agrément : oui ils ont un agrément et ils peuvent exploiter une école de conduite et cela n’est pas contesté, mais contrairement à ce que vous dites ce n’est pas un agrément qui permet l’emploi de travailleurs indépendants. Donc il y a bien illégalité.

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>