Nouvelle économie vs économie classique

nouvelle economie

MANIFESTATIONS VIOLENTES DES TAXIS

LES POLITIQUES SONT RESPONSABLES

Je ne cautionne pas les violences des manifestations de taxis, mais si violence il y a c’est que certains se sentent acculés, abandonnés et au bord du gouffre.

Il ne suffit pas à un ministre qu’il soit de l’intérieur, ou autre, de faire des effets de manches en communiquant que l’État de droit n’est pas l’État de violence ou autres lapalissades pour régler le problème et se dédouaner de ses responsabilités.

Dans le cas des taxis la question se pose de l’action du gouvernement et du ministre de l’intérieur. La loi Thévenoud est-elle appliquée ? Il semble que non puisque même son initiateur en demande l’application.

Nous le voyons dans notre profession d’école de conduite où l’État ne fait pas respecter les réglementations. Alors que nous dénonçons des pratiques illégales en regard de notre réglementation, les préfets ne font rien ou si peu. Pire dans le 93 alors que les syndicats d’écoles de conduite dénoncent des pratiques d’enseignement de la conduite illégales ce sont les écoles de conduite agréées qui sont contrôlées !

Que fait donc monsieur CAZENEUVE ? Il semble plus facile de sortir de nouvelles interdictions concernant la conduite que de faire respecter les règles pour protéger des petites entreprises qui paient impôts et charges et se font assassinées par des concurrences déloyales.

Monsieur CAZENEUVE s’est fait dépouiller, sans réagir, des ses dossier par VALLS/MACRON alors qu’il est le ministre en charge.

Monsieur CAZENEUVE a perdu le combat contre VALLS/MACRON l’ultra libéralisme l’a emporté, ne reste à monsieur CAZENEUVE que la possibilité de faire des effets de manches pour tenter d’exister encore un peu. 

Il ne faudra pas que ce ministre s’étonne si d’autres actions naissent dans d’autres professions. De nombreuses professions sont touchées par ces concurrences déloyales où tout un chacun, sans qualification se veut professionnel et les artisans sont à bout.

Dans le dépannage automobile, dans les écoles de conduite, chez les taxis, la liste serait bien longue.

Monsieur CAZENEUVE réveillez-vous, donnez l’ordre aux préfets et aux forces de l’ordre de faire respecter les lois. C’est votre job !

Plus largement, dans ce combat entre ce que l’on nomme « la nouvelle économie » et l’économie actuelle les dirigeants politiques ont tous faillis.

Il serait temps que nos responsables politiques nous expliquent quelle société ils veulent construire.

Ce que je vois, ce que je ressens c’est que ceux qui se veulent nos gouvernants ne sont que des accompagnateurs de l’histoire, d’une histoire qui les dépassent, qu’ils n’ont pas de vision de l’avenir et se contentent de suivre et de s’adapter.  Tout cela avec une préoccupation de tous les instants : espérer faire baisser le chômage pour pouvoir être réélu aux prochaines échéances.

Si nous continuons ainsi nous allons tout droit vers une situation où chacun se débrouillera pour s’en sortir, se sera l’individualisme à tout prix, la débrouille et la société de l’instantané. Mais monsieur MACRON a raison il y aura une poignée de milliardaires français.

Car ne nous y trompons pas c’est bien à la destruction de notre modèle social que nous assistons.

C’est pour ces raisons que je suis convaincu que nous ne sommes pas dans une guerre taxis vs Uber ou écoles de conduite vs Ornikar, ou d’autres encore, mais dans une révolution imposée par la nouvelle économie et les géants du Web.

Il est urgentissime que toutes les professions s’unissent dans ce combat et interpellent la totalité des dirigeants politiques pour qu’ils nous disent ce qu’ils veulent faire de ce pays et du modèle social français.

4 comments on “Nouvelle économie vs économie classique

  1. Si la justice donne raison à UBER en octobre defacto je ne paye plus mes charges.
    Il est quand même énorme que la garde des sceaux demande au gens d’attendre octobre, pourquoi dans ce cas ne suspend elle pas les actes d’huissier à l’encontre des chauffeurs de taxis? Combien seront en faillite avant? Vont ils être sacrifiés sur l’hôtel de la Hollandie?
    La violence ne résout rien mais fait bouger les lignes.

  2. Bonsoir Philippe.
    Je partage ton avis et je vais même plus loin sur la faillite de nos « dirigeants ». Incapables de réformer en profondeur notre économie parce que dépendants à la fois du diktat bruxellois et des entreprises du CAC 40, nos tristes politiques saupoudrent quelques annonces en essayant de coller au plus à l’actualité.
    Des années d’immobilisme ont conduit notre économie là où elle est. La crise de 2008 n’a fait qu’accélérer la déchéance. La Crise, une aubaine qui leur a permis de camoufler leur incompétence !
    On voit bien aujourd’hui à quoi peut servir un ministre : se déplacer au plus vite sur les lieux d’une catastrophe, parler à tort et à travers aux journalistes (tient, eux aussi faudra s’en occuper un jour…). Commenter l’actualité et inciter la population à se concentrer sur son nombril plutôt que de penser à son avenir… Créer la peur, le malaise, le mal-être…
    Nos politiques ont depuis longtemps abandonné tout idéal, toute idée d’une nation forte et prospère, capable d’accueillir des êtres humains en désespérance et de hisser au plus haut l’idée que l’Homme est à la fois la chose la plus forte et la plus belle de la création.
    Un seul mot d’ordre : « dormez Braves Gens, on s’occupe de tout ! »
    Comment font-ils ? Ils bougent, ils gesticulent, ils braillent, partout, tout le temps ! Relayés matin, midi et soir par des chaînes d’info insipides !
    Ils expliquent à la population que ce qu’elle ne peut pas s’offrir aujourd’hui sera gratuit demain, faut juste patienter un peu m’sieur-dames ! Alors, on casse les « vieux » modèles, on détruit un tissu entrepreneurial, on ruine les efforts de travailleurs en rayant d’un trait de plume une réglementation pourtant nécessaire à réguler une activité sensible.
    Je pense qu’il est grand temps de réagir ! Ce que les taxis ont fait, nous pouvons aussi le faire !
    Même si pour l’instant, seuls quelques professionnels se sentent vraiment concernés, il faut que nous entrions « en résistance » ! De toute façon, après, nous n’aurons que nos yeux pour pleurer…
    Je ne veux pas voir 30 années d’efforts et de sacrifices partir en fumée.
    Il est grand temps que notre profession s’occupe sérieusement de ses parasites. Les auto-écoles low-cost, les Permis-Crétins et consorts, les sites de permis à pas cher, les assureurs et les banques qui leur permettent de « travailler » doivent sentir que le vent change !
    Ils doivent percevoir notre colère et la craindre !
    « Aux armes, Citoyens, formez vos bataillons, marchons, marchons ! »

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>