LOI MACRON MENSONGE D’ETAT

macron 1

L’heure est grave, notre profession est une nouvelle fois trahie et mise en danger.

Dans la nuit du 28 au 29 janvier 2015, lors de la deuxième séance sur le projet de loi dite « Macron », les députés ont adoptés les amendements suivants :
- Possibilité d’inscription en ligne
- Possibilité de réaliser l’évaluation initiale en ligne
- Création du C.A.R., Conseil d’Accès à la Route, avec dans ce nouveau conseil une place réservée aux représentants des autos-écoles en ligne.

Alors que, lors des derniers entretiens avec le cabinet du Ministre Cazeneuve, il nous avait été confirmé que le projet de loi dite « Macron » ne s’attaquerait pas à notre profession, le vote de ces amendements constitue une trahison et un affront sans précédent aux organisations professionnelles et à la profession.

Il est clair aujourd’hui que les députés, avec la complaisance du gouvernement, ont cédés à la pression de lobbies financiers qui n’ont d’autre approche de la formation qu’une vision mercantile.

Il s’agit bien d’un mensonge d’État, d’une trahison gouvernementale, lors des réunions le conseiller du ministre des finances était présent il ne peut pas dire qu’il n’y avait aps de négociations.

Extrait des débats :

M. Emmanuel Macron, ministre……..C’est d’ailleurs pour cela que nous avons commencé à bouger. Je veux tout de même corriger un point, monsieur Poisson : ni le ministre de l’intérieur ni le cabinet du Président de la République ne se sont engagés en faveur d’une loi relative aux auto-écoles. J’ai d’ailleurs eu à ce sujet M. le ministre de l’intérieur au téléphone.

M. Jean-Frédéric Poisson. J’ai de courriers qui en attestent !

M. Emmanuel Macron, ministre. Les courriers sont évoqués par qui veut ; je puis vous dire que, si tel avait été le cas, nous n’aurions pas introduit ce dispositif dans le présent texte.20141027_ lettre co-signée E Macron et B Cazeneuve_modernisation de l’en…-2

La parole du Gouvernement a un sens. D’aucuns auraient pu faire cette réforme, mais ne l’ont jamais osée. Ceux-là sont les grands réformateurs de la parole ; on les connaît. Ils ont été ministre de l’intérieur pendant plusieurs années ; ils ont même été Président de la République ; et ils voudraient aujourd’hui que nous fassions tout ce qu’ils n’ont pas fait !

M. Guénhaël Huet. Il y en a aussi à gauche !

M. Christian Jacob. Quand on est en responsabilité, on assume ses responsabilités !

M. Emmanuel Macron, ministre. Pour un homme politique, prendre ses responsabilités, c’est tenir sa parole. Si le Gouvernement adopte cette position aujourd’hui, c’est que le ministre de l’intérieur, quand il a pris les mesures que nous avons évoquées, dont il considère qu’il s’agit d’une première étape et non pas d’une fin en soi, et dont je ne peux pas vous dire qu’elles sont totalement satisfaisantes au regard de la situation que vous décrivez, a pris un engagement vis-à-vis des auto-écoles et des inspecteurs. Il est donc normal qu’il le tienne ! C’est la raison de l’arbitrage gouvernemental dont nous discutons ce soir.

Chacun jugera.
L’UNIC appelle tous les exploitants syndiqués, non syndiqués, ainsi que tous les salariés secrétaires et enseignants à se préparer à une mobilisation historique qui devra être d’une ampleur sans précédent.

Nous vous confirmerons dans les heures qui viennent les modalités de la ou des manifestations envisagées.

Tenez-vous prêts, il ne devra manquer aucune voiture, aucun camion, aucune moto. Notre avenir en dépend.

Ceci est un appel à une mobilisation générale. A suivre.

Ce message est à diffuser le plus largement possible à toutes les écoles de conduite par tous les moyens possibles : PRINTEL, mails, courriers….

34 comments on “LOI MACRON MENSONGE D’ETAT

  1. bonjour je viens d’entendre sur France info que les deputes allaient presenter un amendement autorisant les facteurs à donner des cours de conduite qu’en est il? pourrons nous distribuer le courrier en echange ?

  2. Comme d’habitude les lobbies ont encore ramasser la mise uniquement dans leur intérêt,le gouvernement s’est encore coucher,ceux qui ont la MANE sont puissant,ce qui va nous sauver c’est leur trop plein d’orgeuil et leur certitude d’être tout puissant,ils le sont pour le moment.Entendez gronder le peuple,écoutez le bien messieurs les puissants et entendez leur grognements,rigole bien de l’eau dans vos yeux apparaîtra et cela sera encore trop tard pour VOUS.Eric

  3. Bonjour,

    Sous prétexte de faire baisser le coût du permis de conduire, on met en danger les auto-écoles.
    Comme je le résume dans mon article http://www.b-permis.fr/espace-professionnel/gerer-son-auto-ecole/81-reforme-permis-2015.html, nous allons perdre les frais de présentation à l’examen, une partie non négligeable de nos revenus, sans compter que des startups sont aux aguets. Si çà passe, n’importe quel moniteur indélicat pourra donner des cours de conduite via ce site avec nos voitures…

    Fausse bonne idée !

    • Mr Audrey Cédric, votre vidéo est truffée d’erreurs. Visiblement vous avez mal compris ou mal lu les amendements récemment votés. Sachant sue vous diffuser votre vidéo a un large public. Bof la crédibilité. .

      • J’approuve ce commentaire car je ne veux pas empêcher l’expression, mais je dois reconnaitre que je ne sais pas de quoi on parle au sujet de cette vidéo qui n’est pas sur mon blog et que je ne connais pas. Mais bon.

  4. Je suis très en colère contre l’ensemble de notre profession aucune solidarité et aucune fierté. On nous appel a manifester après le vote de la loi c’est quand même fou d’attendre de se faire tout retirer par Macron pour aller dans la rue. Je suis content de ne pas être syndiqué donner de l’argent pour obtenir ce résultat est une honte. Encore une fois je suis très remonter mais plus contre l’ensemble des auto écoles que l’état, car ce dernier avait mis toutes les professions réglementés dans le même sac. Lorsque j’ai osé dire que les. Auto école étaient les seul a ne pas manifester contrairement aux avocats ou notaires ou autres qui eux ont anticiper, je me suis fait jeter en me disant que je n’avais qu’à me syndiquer et je verrai bien que tout va bien. Voilà tout va bien on perd l’apprentissage du code les examens les inscriptions aux bureau on nous a tout enlever il nous reste juste le doit de virer tout le monde et de fermer. Bref je suis dégoûter par notre profession ou l’on connais que le « chacun pour soi » manifester maintenant ne servira a rien ce qui est voté est voté !!!

    • Voilà une colère compréhensive, mais tout n’est pas si simple. Les syndicats ceci cela je connais la litanie, mais que vous le vouliez ou non seuls les syndicats sont reconnus pour défendre une profession et pour qu’ils soient forts ils ont besoin d’adhérents. Le fait qu’une profession ne soit pas syndiquée constitue une faiblesse pour les syndicats, le fait qu’une profession vote si peu lors des élections pour leurs représentants, c’est une faiblesse pour les syndicats. ALors les syndicats n’osent peut-être pas certaines choses du fait de ces faiblesses.
      De plus lorsque des ministres en l’occurrence Cazeneuve et Macron signent conjointement un courrier il est normal de penser que ce courrier vaut garantie, ensuite si les ministres ne respectent pas leurs engagements ce n’est pas la faute des syndicats.
      Autre point la profession souhaite depuis longtemps une intersyndicale, elle l’a ! Mais cela signifie compromis, et des compromis souvent mous en tout cas aux yeux de l’UNIC. c’est pour cela que l’UNIC lance des actions immédiatement car seul l’UNIC souhaite bouger.
      Quand à la loi Macron, si vous comprenez le fonctionnement des institutions elle n’est pas encore votée, donc tout n’est pas encore perdu. Pour faire la parallèle avec les notaires et les autres, l’UNIC avait rencontré l’UNAPL, mais là encore nous étions seuls et pour ne pas fissurer l’intersyndicale nous n’avions pas insisté, mais notés que eux aussi passent à la moulinette de Macron.
      ceci dit cela fait des mois que je dis qu’il va y a voir du changement que nous sommes à un tournant et que je ne suis pas vraiment entendu.

  5. Si vous relisez mon message ma plus grande colère est contre les professionnels de l’auto école qui ne sont pas solidaire a mon avis. Ensuite pour les syndicats je ne sais pas comment cela ce passe a votre niveau mais cela fait bientôt 5 ans que je suis a mon compte je compte 5 auto écoles et une dizaines d’employés j’ai eu très peu d’infos de la part des syndicats aucun ou presque ne ma approché pour m’inciter a me syndiquer. Et depuis 5 ans la vie des auto écoles est de plus en plus difficile on doit faire face aux candidats qui sont aussi des clients et qui pensent en general que nous sommes tous des voleurs et de l’autre coter on a l’administration qui nous explique que nous avons de moins en moins d’inspecteur et qu’il faut faire avec. Et nous avons fait avec. On a toujours fait avec mais la on nous annonce des mesures qui mèneront la fin des auto écoles, donc vous comprendrez ma colère !!

    • Bien entendu que je comprend votre colère et j’ai la même croyez le. Pour ce qui est des syndicats, je ne parlerai que de l’UNIC. Je ne sais pas dans quel département vous êtes mais il est vrai que nous ne « démarchons pas », nos délégués sont présents et ont aussi leur travail, allez vers eux et ils vous écouterons. Pour ce qui est des informations l’UNIC communique une newsletter par mail et elle est envoyé même aux non syndiqués si toutefois nous avons leurs mails et nous en les avons pas tous. Ensuite il y a le site Inernet et mon blog.

      • Oui je sais que l’UNIC envoi des mails je les reçois mais je pense qu’il n’y a pas assez de communication sur les syndicats ni pendant le bepecaser ni pendant la capacité de gestion. Mais bon je ne m’attarderai pas sur ce sujet aujourd’hui ce qui est important c’est de savoir ce que nous allons devenir ? Et y’a t’il vraiment encore un espoir? car comme vous l’avez dis la loi doit encore être voté mais je pense que le fait que les députés aient déjà votés pour c’est comme si c’était déjà fait. Pour le fait que vous avez cru les promesses de nos ministres excusez moi de vous dire ça mais vous êtes bien naïf nous savons tous que les politiciens ne tiennent jamais leur promesses. Et si il y’a eu des écrits entre vous et les ministres il serait bien que ce soit publier que l’on puisse juger de nous même sur ces promesses non tenu afin de ne pas vous en tenir pour responsable.

        • Oui il y a des écrits et au moins un qui est important, je viens de le mettre dans l’article. Non ce n’est pas perdu, le gouvernement n’est pas certain d’avoir la majorité et nous devons faire pression sur les députés, allez sur la page Facebook de l’UNIC il y a des pistes d’actions à faire.
          Il faut y croire encore. Il y a le sénat ou l’ump est majoritaire (ce qui n’est pas une garantie pour nous) et ensuite il y a la commission mixte (mais là c’est trop tard). Mais tout est encore possible il faut que la profession se soulève et soit solidaire dès ce lundi.

        • En général dans la pratique c’est plutôt aux syndicats d’aller sur le terrain à la rencontre des salariés.. il y a même des heures syndical qui sont prévues. Cela fait parti de vos missions Mr Colombani !
          Concernant les fameux écrit Il n’ y en a jamais eu d’écrit cela a été confirmé par Macron mercredi soir à l’ASSEMBLÉE NATIONALE. En direct il a appelé Carzneuve qu’ il lui a confirmé. A voir sur la vidéo assemblée nationale. Soyer plus clair ou apporté nous la preuve Mr Colombani !

          • Je crains que vous ne confondiez, l’UNIC est un syndicat patronal donc pour ce qui zst des heures pour les salariés il n’y en a pas. L’UNIC ne vit que par les adhésions et le bénévolat.
            Pour ce qui est des écrits, regardez bien l’article vous en avez un en téléchargement et il est signé par les deux ministres.
            Bien à vous

      • Bonjour étant syndique dans un autre syndicat que l’unic ,force est de constater que ce syndicat est à mes yeux le plus combatif et son président le plus actif ,et si les autres avaient anticipé en temps et heure peut être que notre profession n’aurait pas été a ce jour aussi malmené .a voir leurs sites j’ai l’impression qu’ils ne veulent pas voir la réalité en face ,étant dans le déni permanent! quant à cette loi ,même s’il reste encore un parcours législatif à accomplir je crois qu’elle ne déplaît pas a l’opposition pour avoir suivi les débats en direct .aussi je pense que désormais il faut penser a l’avenir et se préparer a ce tsunami qui risque de faire des dégâts économiques dans notre profession .je suis moi même dans la perspective de fermer(16ans d’ancienneté )… ,je me donne 6mois pour réfléchir

      • En général dans la pratique c’est plutôt aux syndicats d’aller sur le terrain à la rencontre des salariés.. il y a même des heures syndical qui sont prévues. Cela fait parti de vos missions Mr Colombani !

  6. Bonjour , pour la première fois je pense que nous pouvons devenir vraiment solidaire pour montrer notre mécontentement vis à vis de ce projet de loi. Mais que nos chers députés ne se méprennent pas nous sommes intelligents .Ils veulent de l auto école virtuelle on peut ! Je peux créer une société et l installer a l étranger et on verra le manque a gagner pour l état … Quoi qu il en soit nous pouvons aussi refuser de payer nos charges du 1 er trimestre pour se faire entendre en plus de manifester . Je garde l espoir que pour la première fois nous sommes tous réellement menaces et que ce sont dans ces moments la que nous pouvons écrire notre Histoire face a un gouvernement déconnecté de la réalité !

    • J’espère tout comme vous que la solidarité des auto école fera reculer le gouvernement. Mais j’avoue que j’ai peu d’espoir je reste persuade que c’est perdu d’avance car nous avons trop attendu. Ce qui est grave c’est qu’on a l’impression que nous sommes des voleurs et que l’on est juger et que nous sommes juste dans l’attente de la sentence. Alors que nous faisons que travailler. Autre chose qui me choque c’est que l’on puisse proposer des lois comme : faire passer le permis aux candidat avec des facteurs !!!
      Ou allons nous ? Peut être est il temps d’aller postuler a la poste
      A écouter les politiques tous le monde est capable de former et examiner les candidats sauf les auto écoles

        • Ce que je crains pour les prochains jours ,c’est un ralentissement du nombre d’inscription car certains vont désormais attendre l’application de cette loi .une affiche a déjà été vu dans un lycée et un syndicat de lycéens s’en est féliciter !
          j’espère me tromper …

          • Il va certainement y avoir un moment difficile, mais dans le pire des cas la loi ne sera pas adopté avant mars ou plus.

  7. Bonjour.
    J’aimerais comprendre quelque chose parce que ce n’est pas clair. Il avait été dit que les députés avaient renoncés a l’amendement qui proposait de faire passer les codes a l’école! Sont ils revenus sur cette décision? Est ce que le code reste aux auto écoles.
    L’idée des 45 jours est bonne mais pour moi ceux qui va nous tuer c’est l’amendement 3224 qui part la loi oblige a traiter les candidats libres au même niveau que les candidats auto écoles et qu’ils devraient avoir un délai maximum de 45 jours. Si les 20h ne sont plus obligatoires, que les candidats libres obtiennent une date dans les 45 jours pourquoi pousseraient ils la porte d’une auto école. Ils iront directement chez permis malin et je peux vous garantir que le nombre d’agences de double commandes va exploser. Cet amendement 3224 associé a la reconnaissance de l’existence des auto écoles en ligne va nous achever. Rappelez vous que les auto école en ligne ne veulent pas gérer les places d’examen, c’est de l’administratif qui nécessiterait une secrétaire. Pour les auto écoles en ligne je rapporte les propos d’un responsable d’Ornikar, ce qui les intéresse ce sont les candidats libres et les clients auto écoles. Ils veulent exclusivement vendre des leçons de conduite aux candidats libres et aux élèves des auto écoles qui trouveraient le prix de leur établissements trop cher. Ce que la profession doit réclamer avec la plus grande vigueur c’est l’interdiction du modèle ornikar/uber qui fait appel a des moniteurs indépendants, le maintien de l’évaluation de départ et du local et personnellement j’avais réclamé l’interdiction du statut de moniteur indépendant. Je me souviens d’un échange avec vous Mr Colombani ou vous me disiez que les auto écoles qui emploient des indépendants se tirent une balle dans le pied. Vous aviez raison.
    L’avenir de notre métier dépendra de notre capacité de mobilisation. Il faut rester UNIS et se battre!!

    • Exact on nous avais dit plein de choses, mais les députés ont fait ce qu’ils ont voulu avec l’approbation de Macron. Sur l’amendement 3224 et le traitement des candidats libres vous avez raison et surtout si on le met en perspective avec l’inscription en ligne et l’évaluation en ligne, en final c’est ORNIKAR.
      Sur le code à l’école ne nous y trompons pas le combat n’est pas terminé, si les députés ont renoncé à l’amendement ils ont une autre carte dans la poche, il existe un texte de loi ancien qui indique que l’éducation nationale doit enseigner le code. Vous voyez que nous sommes face à une situation très dangereuse.

      • Je ne crois pas qu’ils y aient renonce .l’amendement 1550 dépose par mr brottes a bien été adopte ( voir art l 312-13 du code de l’éducation ).
        Je me fais l’avocat du diable mais en cette période de crise le coût du permis tel qu’il a été presente est un argument imparable ,aussi essayé de conserver nos acquis et avec une formation aussi équivalente tout en diminuant le coût de celui ci me paraît impossible .le permis est réduit a un bien de consommation .de plus ce n’est pas qu’une vision du gouvernement puisque des think tank indépendants sont allés dans leur sens ,voir au delà . Esprit ultra libéralisme quand tu nous tiens !

        • Je ne suis pas d’accord sur le fait que le permis sois cher quand on se dis que c’est un investissement a vie. Acheter une voiture est plus cher pourtant on oblige pas les constructeur a donner les voitures. Tout est cher aujourd’hui alors donnons tout gratuitement. C’est pas parceque un député n’arrive pas a avoir ses tests psychotechniques (ça n’est jamais arriver a un de mes clients) qu’il faut tout adopter sans réfléchir. Au contraire si il y arrive pas avec la fonction qu’il a peut être qu’il devrait songer a prendre sa retraite ou se réorienter en tant que facteur par exemple.

    • d’accord avec toi Abdel mais pourquoi les auto écoles vendent du prépa code on a commencé à se tirer une balle dans le pied comme tu dis et effectivement dénoncer les auto écoles qui travaillent avec des indépendants on est responsable/directeur on ne se détourne pas des bases de la profession .

  8. Bonjour. Je suis enseignant depuis 2009. Je ne suis pas un patron. Force est de constaté en lisant vos récits que vous défendez avec passion et énergie vos outils de travail, autrement dit des agences auto ecole soumis à agrément et donc à tout un tas de charges exorbitantes liées à l’exploitation de ces agences. Il est vrai que depuis des décennies il y a une régle du jeu pour proposer un enseignement à la conduite, vous vous y êtes plié, et ces régles commencent à changer, et je comprends vos peurs. Mais je pense que l’interet général doit primer. Le permis c’est trop long et surtout trop cher ! Je pense bien connaitre l’enseignement de la conduite et les auto ecoles. Je ne pense pas être un moins bon ou meilleur enseignant si je devenais indépendant en collaborant avec des plates forme en ligne type « ornikar ». Je ne pense pas que les élèves reussirons moin bien ou mieux l’apprentissage du code en ligne que sur une chaise devant un dvd dans une auto ecole. Le permis de conduire est un sésame indispensable pour demarrer sa vie active, et malheureusement son coût induis par l’exploitation d’une agence classique et la repartition des places d’examen priviligiant les auto ecoles aux candidat libre est un frein énorme pour une grande parti de la population. Solutions? Devenons tous moniteur independant avec pour seul charge notre vhl et son entretiens, code en ligne, inscriptions en ligne egalitaire pour tous aux etg et examens pratiques, externaliser le passage de l’etg à des postiers ou autre et mettre le paquet d’inspecteur pour l’examen pratique. Tout ça réunis donnera de meilleurs revenu pour les moniteurs souvent exploité par des patrons, un passage de permis egalitaire pour tous dans des delais raisonnable et surtout un coût forcement diminué pour les apprentis conducteur! Alors messieurs cessez de ne voir que vos interets personnels et enfin comportons nous en citoyens ! Cette réforme tout le monde y gagne, enseignant que nous sommes tous et surtout les élèves! Et puis aprés tout ornikar n’a toujours pas son agrement, mais rien ne vous empeche de faire comme eux, vous l’avez vous l’agrement! Alors evoluez, evoluons et tout le monde ne sen portera pas plus mal! Cordialement

    • Je donne raison a MAT. Car moi j’ai commencé a analyser le marché en 2004 après l’obtention de mon bac pro, j’ai voulu obtenir mon diplôme en 2006, suite a l’arrêt de mon BTS. J’ai du passé la formation 3 fois avant de l’obtenir (sachant que mon père et moniteur de conduite et directeur pédagogique « lui diplômé en 1995″. Moi je suis technicien de maintenances industriel de formation scolaire… j’ai réfléchis et travailler 3 ans avant de m’inscrire en 2006 « j’ai tout analyser avant de me décider »). J’ai réussis mon diplôme en 2014 lol et mon autorisation d’enseigner a mis 6 mois a être délivré lol et maintenant en tant que formateur indépendant faute d’une autorisation tardive… Je n’arrive pas a générer un salaire ( grosse galère) et rien n’est autoriser (0 droit de créer mon activité directement auprès de client) et m’employé et sois disant un risque au vue des patrons de ma région…. BREF : MAT a raison car le métier et souvent mal considérer par ceux qui sont bien installer sur le marché et les moniteurs compétent et passionée sont souvent délaissés et empilé chez pole emploi alors que les anciens caissier ou fleuriste qui on leur diplôme comme par magie et du « premier coup » bien-sur sont recrutés…. Un système qui serait plus a l’ANGLAISE (avec certain point positif de FRANCE) permettrai une meilleur formation et des prix plus variées ensuite… diminution des coût oui… tout dépend si on veut du LOWCOST (formation bâclée) ou une formation de QUALITÉ et saine pour une sécurité routière renforcée. (voilà mon constat et désolé si certaine phrase semble hors contexte pour moi tout a du sens) ÉVOLUEZ et nous ÉVOLUERONS. Cordialement

      • Ne mélangeons pas tout !
        Le véritable enjeu de cela c’est la destruction du salariat, ce qui signifie une société individualiste avec moins de protection sociale, des retraites moindres en un mot la fin d’un système de solidarité. c’est une société ultra libérale, une société de l’instantané de l’individualisme. il ne s’agit pas d’autre chose que ce soit dans notre profession, celle des taxis, des avocats, des pharmaciens et bien d’autres encore. c’est voir par le petit bout de la lorgnette.
        maintenant il est évident que notre profession doit faire des efforts en terme de qualité et de contenu des formations. Mais que des moniteurs soient indépendants ne règle pas ce problème de qualité, même si je sais que chaque moniteur se dit toujours être le meilleur. Quant à votre droit de créer il existe l’accès à la profession est libre et tout un chacun peut ouvrir une auto-école. Que votre autorisation d’enseigner est mis 6 mois c’est seulement un problème administratif et la loi Macron n’y change rien.
        Pour finir regardez donc chez UBER ce qu’il se passe où des chauffeurs se retrouvent sans travail tout en supportant les crédits pour leurs voiture et surtout sans aucune protection sociale. maintenant si c’est une société comme celle là qui vous convient c’est parfait on verra dans quelques années. De nombreux économistes commencent à alerter sur les dangers de cette démolition du système social.

        • Vous defendez sois disant le salariat, mais vous etes patron que je sache? Vous defendez surtout vos interets! Laisser nous etre aussi des entrepreneurs . Une voiture , une plateforme internet, des élèves. Permis moins chère!! Ah ça oui je comprends bien que vous patron d’auto ecole uberisation de la société vous fasse peur, vous ne pourrez plus exploité vos salariés et gagner vos vie sur notre dos. Je préfère 100 fois etre entrepreneur independant que de bosser pour quelqu’un. Mon patron a 3 auto ecoles et je vous le dis il fait pas 35h! Tranquille.

          • Je ne répondrai pas à certains passages aussi stupides que faux, je me contenterai de répondre à votre besoin légitime d’indépendance. Définissons avant tout ce qu’est un indépendant, c’est une personne qui travaille pour elle même et qui est libre de son organisation, de ses tarifs et de sa manière de trouver ses clients, j’ai bien dit libre de tout.
            Je commencerai en vous disant que rien ne vous empêche d’être indépendant et d’ouvrir votre auto-école, absolument rien.
            Le problème qui se pose c’est quand les soi disant indépendants ne le sont pas réellement et qu’ils travaillent pour des plateformes internet. Ces dernières fixant les tarifs et se chargeant de ramener les clients. Car voyez-vous, dans ce cas, le travailleur n’est pas indépendant c’est un détournement du salariat et rien d’autre.

            Les systèmes actuels de ce qu’il est commun d’appeler la nouvelle économie ou encore l’économie du partage, se présentent comme modernes en mettant en avant la liberté, le service du consommateur etc.
            Tout ceci n’a rien de moderne si ce n’est la technologie utilisée, au-delà de cette technologie que reste-t-il de moderne ?
            Dans ce que l’on appelle l’ancienne économie, la notre actuellement, le salarié est protégé, le consommateur est protégé par des règles, le code du travail, le code du commerce. Les nouveaux acteurs de l’économie numériques considèrent ces règles comme des entraves, mais des entraves à leur seule volonté de profits.
            Que se passe-t-il en vérité dans cette économie du partage qui partage tout sauf les profits ? Le seul gagnant est le propriétaire de la plateforme Internet, et ce n’est pas le fruit d’un travail qui fait le profit mais la financiarisation des données numériques. Cela s’appelle la pollinisation de l’économie, pollinisation dans laquelle chaque individu dit « indépendant » apporte à la plateforme les données numériques de clients, données qui vont être commercialisées au seul profit de groupes financiers. Le travailleur indépendant devient une donnée jetable et dérisoire car il ne pèse rien face aux puissances financières. On lui laisse juste l’illusion d’indépendance, mais peut-on être libre et indépendant sans ressources certaines ?
            Liberté égal destruction du salariat, égal précarisation, égal un monde de désocialisation du travailleur, de déprofessionnalisation et du tout pouvoir du consommateur sur le travailleur dit indépendant.
            Regardez ce qui se passe chez Uber où il suffit que le consommateur donne une mauvaise note à un chauffeur pour que ce dernier soit privé de travail. Mais non seulement il est privé de travail mais il n’a aucun droit à une protection sociale et il garde les charges afférentes au véhicule dont il est propriétaire. Il suffit donc que quelques consommateurs mal lunés attribuent des notes faibles à un conducteur pour que ce dernier perde son travail, c’est du libre arbitre et c’est dangereux. Vous appelez cela une modernité ? Moi j’y vois un retour au 19ème siècle.
            Déprofessionnalisation car le développement de travailleurs isolés, auto-entrepreneurs, aura pour suite logique la destruction des organismes de défense des professions, que ce soit les syndicats patronaux ou salariés. Il s’agit en fait d’isoler au maximum le travailleur qui n’est plus un salarié, pour mieux l’asservir. Il suffit d’écouter nos politiques qui depuis 2012 nous expliquent que les syndicats sont des feins, qu’ils sont trop nombreux etc. Il faut donc les supprimer pour le bien de l’ultralibéralisme voulu par le pouvoir de la finance. Pas pour le bien du consommateur. Savez-vous que des associations de consommateurs dénoncent les pratiques commerciales d’Uber et considèrent cette nouvelle pratique comme dangereuse pour le consommateur ?
            Vous me parlez d’être indépendant, mais pourquoi pas, à la condition d’être réellement indépendant. Ce qui signifie ne pas être lié à une plateforme Internet qui fixe les tarifs, note les indépendants etc. Etre indépendant c’est l’être totalement, sinon ce n’est qu’une forme de salariat qui ne veut pas l’avouer. Il vous faut donc fixer vous-même vos tarifs, encaisser en direct vos services, rechercher vous-même vos clients et être libre de votre planning etc.
            Actuellement vous pouvez être indépendant, je le suis moi-même. Rien ni personne ne vous empêche d’ouvrir votre école de conduite.
            L’individualisme qui nous est présenté comme une modernité n’est rien d’autre qu’une paupérisation des travailleurs au seul profit des puissances financières. En effet il s’agit de supprimer les protections sociales qui protègent les salariés, de s’affranchir de la TVA, donc de détruire une société basée sur la solidarité, même si ce modèle est en difficulté il n’en demeure pas moins un modèle basé sur la solidarité, pour le remplacer par un modèle individualiste dans lequel le consommateur et au-delà la puissance financière à tout pouvoir sans avoir à rendre compte. Ainsi on peut jeter le travailleur sans justification, sans dédommagement, mais il est libre. Génial, non ?
            La liberté ne vaut que si l’individu possède des moyens qui lui permettent d’être libre. Cette liberté que l’on veut nous vendre est la seule liberté de travailler beaucoup, bien au-delà de l’horaire légal, horaire légal que François Hollande est sur le point d’enterrer, sans avoir de revenus stables et sûrs.
            En Belgique il existe trois filières pour passer le permis, la filière libre, l’école de conduite et les enseignants indépendants. Or il se trouve que les indépendants n’y trouvent pas leur compte du fait d’une grande difficulté à remplir leurs plannings de formation, ils vivotent.
            Pour toutes ces raisons je ne suis pas favorable au développement du moniteur indépendant, je crois plus en une société de solidarité et de protection des travailleurs. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a pas de progrès à faire et de remises en questions à se poser. Car au delà de notre profession il s’agit d’un enjeu de société.
            Pour finir je vous invite à lire pour vous informer et mieux comprendre le rêve de la nouvelle économie que certains vous vendent comme la société de l’avenir. Aux Etats Unis beaucoup commencent à en revenir et nombreux sont ceux qui déchantent, il existe une littérature très intéressante sur ce sujet.
            Et en conclusion regardez les chauffeurs d’Uber ils ne gagnent plus que 6€ de l’heure (c’est eux qui le disent), formidable non ? C’est moins qu le smic et sans protection sociale. Voilà un avenir formidable, n’est-il pas ?
            Cordialement.
            Colombani

Ecrire un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>